Back to Top

Drôlerie à la lanterne

30.00

Une drôlerie mettant en scène un animal hybride nous éclairant la nuit. Elle ressemble au basilic, non pas la plante mais cette bête légendaire mi-reptile mi-coq ou au basilicoq né d’un oeuf de plus de 7 ans couvé par un serpent.
Mais ce sont des bêtes plutôt effrayantes tuant d’un seul souffle.
Ici elle est plutot sympathique non ?
Tout un monde symbolique dans le bestiaire médiéval. Ces animaux historiques sont porteurs de croyances et comportements imaginaires.
Sur des chapiteaux ou des manuscrits, ces animaux relèvent de l’irréel mais pas besoin d’être réel pour exister.
On tire des enseignements riches de cette iconographie. Ainsi mon petit oiseau représente la légèreté entre ciel et terre. Il est rattaché au sol avec sa part de serpent. Encore une représentation de la dualité? Mais je ne m’en fais pas. Tel l’ermite elle possède une lanterne 🏮 qui la guide s’il fait trop sombre.

Linogravure
Imprimé en 10 exemplaires
Format A4 à peu près 21cm x 29cm
Numérotée et signée CD (Claudia Dapino)

Sur Papier Lokta
C’est un papier fabriqué à la main au Népal, possèdant un label Commerce équitable et ISO 14001:2004 qui assure que l’impact environnemental est pris en compte (recyclage de l’eau par exemple dans les ateliers).
Le papier est élaboré à partir d’écorce de lokta. Le lokta est une plante qui pousse en haute altitude. L’écorce est récoltée sur les branches (qui se reconstitue en 3-4 ans, c’est donc une matière renouvelable), elle est séchée, trempée, bouillie, lavée, battue et de nouveau séchée.

 

6 en stock

Catégorie : Étiquettes : ,

Description